Texte A bord de l'Aire avec Zaza

À bord de l’Aire avec Zaza – Jour 10

Ce carnet de voyage suit les progressions des recherches pour mon exposition Élisabeth Lacoin. Les traces vivantes du Chatfoin, ainsi que mon immersion dans les pas de Zaza : des photographies des lieux visités et de certains documents accompagnent les textes du carnet, pour une mise en bouche apéritive de l’exposition.

03 mai 2021 : Le matin, nous visitons l’extérieur et le parc de Barroilhet, demeure des Laborde, cousin·es de Zaza. Le parc est superbe, de grands arbres s’y épanouissent, la maison est en parfait état.

©Tiphaine Martin

©Tiphaine Martin

Zaza s’est sans doute assise devant le crépi, en compagnie de ses parentes, avant de reprendre la route, toujours à vélo. Ensuite, direction Espelette et ses piments, Itxassou où je retrouve Beauvoir :

A Ixtassou [sic], notre chambre avait comme annexe un arbre, auquel on accédait par une passerelle : on avait construit parmi les feuillages une plate-forme où Sartre s’installait pour travailler pendant que je courais les collines des environs. Je marchais dans les fougères, les yeux remplis de soleil et du rose des pruniers1.

Nous sommes au printemps 1938, le couple profite des vacances de « Pâques », comme elles s’appelaient alors, pour prendre le soleil au Pays basque, avec d’autant plus de ferveur pour Simone qu’elle a été malade avant leur départ. Comme je l’ai démontré dans ma thèse, c’est aussi un hommage caché à Zaza, qui propose à son « inséparable » de venir s’y reposer.

Nous nous rendons ensuite au Pas de Roland, magnifique paysage composé d’eau, de rochers et de verdure…

©Tiphaine Martin

… avant de nous promener dans l’arrière-pays basque, parmi les maisons rouges ou vertes, au crépi d’un blanc immaculé. Nous terminons par le Moulin de Bassiloure, ses parts individuelles de gâteau basque (cerise ou crème) et de sablés (au beurre).

©Tiphaine Martin

©Tiphaine Martin

 

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « À bord de l’Aire avec Zaza – Jour 10 », Voyages autour de mon cerveau, mai 2021. URL : https://vadmc.hypotheses.org/?p=1748

 

Simone de Beauvoir, La Force de l’âge, Paris, Folio, 1999, p. 372.

Tiphaine Martin

Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire Babel (Université de Toulon). Elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.