Goutte western VADMC

La goutte du western

Peupler une attente et la rendre intéressante ne va pas de soi, à l’écrit comme à l’écran. Deux cinéastes ont choisi le même détail pour focaliser l’attention des spectateurs et des spectatrices, l’un après l’autre, le second rendant peut-être hommage au premier.

En 1951, au début du Train sifflera trois fois (Fred Zinnemann), trois bandits, dont l’un est joué par Lee Van Cleef, futur acteur des western-spaghettis de Sergio Leone, attendent leur chef Franck Miller (Ian MacDonald), qui arrive par le train dans la petite ville de l’Ouest, où ils se trouvent. Leur station à la gare est silencieuse, seule une méchante goutte d’eau persiste à tomber sur leur chapeau, encore et encore, depuis le toit.

Dix-sept ans plus tard, trois bandits (dont Woody Strode, Le Sergent noir de John Ford en  1960) attendent un inconnu dans une gare de l’Ouest américain, sur ordre de leur chef Franck (Henry Fonda). Et une goutte d’eau tombe, tombe, tombe, sans cesse, sur leur chapeau. Sergio Leone étire cette séquence inaugurale d’Il était une fois dans l’Ouest (1968), avant l’arrivée de l’homme à l’harmonica (Charles Bronson) et les secs échanges de coups de feu entre les bandits et le bel et sombre inconnu.

Le sens du détail des réalisateurs permet d’augmenter le suspens, tout en jouant sur les nerfs des personnages et du public. Comment résister à la goutte ?

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « La goutte du western », Voyages autour de mon cerveau, novembre 2022. URL : https://vadmc.hypotheses.org/6972

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire Babel (Université de Toulon). Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.