VADMC Dis maman, y a pas de dames dans l'histoire

Dis Maman, y’a pas de dames dans l’histoire ? Maryse Wolinski

L’interrogation du titre de l’album jeunesse de la journaliste et écrivaine Maryse Wolinski (La Farandole, 1982) est récurrente dans l’histoire des mouvements féministes. La transmission des figures militantes féminines est compliquée par l’effacement volontaire des femmes dans les combats politiques, les luttes pour l’égalité femme-homme étant reléguées dans une niche communautaire, donc non-mixte. Ce qui est bien entendu faux, les hommes ayant toujours été présents dans les mouvements féministes.

Le point de départ de l’album est la déception d’Elsa Wolinski, fillette d’une dizaine d’années. Elle ne trouve aucune femme dans son livre d’histoire, sauf deux saintes, Geneviève et Jeanne d’Arc, et deux reines, Marie-Antoinette et Eugénie. L’école laïque et républicaine ne se démarque donc en rien d’un établissement confessionnel, près de quatre-vingts ans après la séparation de l’Église et de l’État. En outre, cette même école établit une discrimination fondée sur le sexe, ce qui est contraire à la Constitution, qui stipule l’égalité dans son préambule.

Maryse Wolinski, assistée de son mari Georges, fait le travail pédagogique non accompli par les enseignant·es d’histoire. Au fil des pages, des militantes apparaissent, à partir de la Révolution française : Olympe de Gouges, Flora Tristan, Jeanne Deroin, Louise Michel, Marguerite Durand, Marie Curie, Hélène Boucher, Cécile Brunschvicg. Toutes ces femmes sont mises en relation les unes par rapport aux autres, traçant le fil de l’histoire de France, une histoire enfin paritaire.

Elsa Wolinski relance sa mère par ses questions, qu’il s’agisse d’en savoir plus sur ces Grandes Dames, ou d’établir des parallèles avec le moment présent, ou de parfaire ses connaissances sur le manque de parité en politique en ce début des années quatre-vingts.

Un album indispensable, pour petit·es et grand·es.

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « Dis Maman, y’a pas de dames dans l’histoire ? Maryse Wolinski », Voyages autour de mon cerveau, mars 2023. URL : https://vadmc.hypotheses.org/8720



Citer ce billet
Tiphaine Martin (2023, 8 mars). Dis Maman, y’a pas de dames dans l’histoire ? Maryse Wolinski. Voyages autour de mon cerveau. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v5mr

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire Babel (Université de Toulon). Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.