Archives par étiquette : Catharsis

Clouzot Pagnol VADMC

Ressouder la communauté : Clouzot, Pagnol

L’Eau des collines (Manon des sources-Ugolin, 1952), de Marcel Pagnol, serait-il la version grise du Corbeau (1943) de H.G. Clouzot ? Dans ces deux films, il est question d’exclusion sociale, de meurtres commis sans laisser de traces, du moins à première vue, et d’une communauté malade de ses vices, de ses tabous et de ses petits secrets. Le tout finissant par la régénération de la cité.

Chez Clouzot, la vision du monde est grinçante, ironique, mordante, tandis que chez Pagnol la bonhomie et le rire affleurent régulièrement. Les personnages du Provençal appartiennent par certains cotés au folklore du sud-est et du théâtre de boulevard : mari trompé, femmes fortes parlant haut avé l’assent, vieilles femmes ne supportant pas la jeunesse et la beauté de Manon, cafetier qui est aussi le maire, policier se rêvant juge, moqueries sur les « gens du Nord » (de Lyon donc) comme dans Marius, détestation des « étrangers » du village d’à côté et des autres en général, jeu du « poil ». Clouzot expose crûment et sans fards l’avortement, la frustration sexuelle (féminine et masculine), et démontre dans une séquence saisissante que Mal et Bien ne sont pas tranchés et coexistent en chacun·e de nous.

Pagnol est plus lent à arracher les masques de la bonhommie et du pittoresque, mais son constat est similaire à celui de Clouzot : l’humanité est faible, bornée et toujours prête à faire le mal, surtout si l’impunité lui est offerte par les autres qui détournent la tête. Les sympathiques habitant·es du village sont prêt·es à accuser Manon (Jacqueline Pagnol) d’être une sorcière (test de l’eau bénite et procès), de voler les récoltes du brave Ugolin (Rellys) et d’avoir à moitié tué le gentil Polyte (Jean Toscan), déjà pas bien fort de la tête. 

Pagnol choisit pourtant la voie de l’apaisement, après que Manon a accompli sa vengeance (priver d’eau le village) et sa catharsis (accuser Ugolin et prouver sa culpabilité et celle des villageois dans la mort de son père et de son frère). Les villageois lui apportent des cadeaux, Ugolin se pend et lui donne sa fortune et sa ferme (celle volée au père de Manon) par testament, le maire offre l’ancien presbytère du village à Manon pour qu’elle s’y installe avec sa mère.

Cette dernière scène est orchestrée par Pagnol avec malice, puisque l’homme politique interrompt le duo amoureux entre Manon et l’instituteur (Raymond Pellegrin), avant de mettre les pieds dans le plat et de faire une fine allusion au fait qu’il lui faut retrouver son écharpe de maire, prêtée à des enfants qui « voulaient jouer au mariage ». Ouais. Le noir et blanc ne permet pas de voir si Manon et son presque fiancé ont le feu aux joues, mais le public retrouve avec plaisir un échange à double sens, entre théâtre de boulevard et romanesque hollywoodien.

La fin du Corbeau est plus amère : la fausse coupable Laura (Micheline Francey) est emmenée à l’asile sous le regard paternellement désolé de son mari (Pierre Larquey), deux fois plus âgé qu’elle, qui s’accuse d’avoir frustré sa femme du plaisir sexuel qui lui revenait, du fait de leur différence d’âge importante. On est en plein dans ce que la romancière Victoria Mas décrit dans Le Bal des folles (2019), à savoir l’enfermement des femmes qui dérangent le patriarcat. Car c’est bien le mari qui est l’auteur des lettres anonymes qui ont déréglé en profondeur la (fausse) tranquillité de la petite ville. Et qui paie pour ses crimes, en étant tué à son tour. L’atmosphère de la cité en sera-t-elle meilleure pour autant ?

Pagnol prend la suite de Clouzot, mais en mode guérison. Deux films à voir à la suite.

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « Ressouder la communauté : Clouzot, Pagnol », Voyages autour de mon cerveau, mars 2023. URL : https://vadmc.hypotheses.org/?p=9099

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire CERILAC. Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube