Archives par étiquette : Danny le champion du monde

Le Doigt magique VADMC

Non à la chasse : Le Doigt magique

En 1966, Roald Dahl publie Le Doigt magique, plaidoyer acide contre la chasse. L’auteur britannique change d’optique, avant de publier en 1975 Danny, le champion du monde, gigantesque chasse au faisan sur fond d’inégalités sociale dans l’Angleterre rurale de cette époque. D’une époque à l’autre, l’écrivain change de point de vue sur cette activité meurtrière.

Dans Le Doigt magique, la famille nucléaire type se retrouve transformée, avec des ailes de canard sauvage. Le retournement de situation est d’autant plus ironique que les Cassard, surtout le père et les deux garçons, sont des chasseurs effrénés et que les canards qu’ils visaient prennent leur place. La narratrice du récit est une petite fille dotée d’un doigt magique, préfiguration de l’héroïne dahlienne Mathilda (1988). En colère contre l’assassinat en série d’animaux non humains par les mâles Cassard et par leur refus d’arrêter ces meurtres incessants, elle pointe son doigt vers eux, et les transforme.

Il faudra cette expérience et la confrontation avec la famille de canards, moins les six petits canards tués par Cassard père et fils, pour que l’intelligence arrive chez les Cassard. Mais le chemin a été long :

-(…) Nous avons le droit de tirer sur les canards !

-Qui vous donne ce droit ? demanda le canard.

-Nous nous le donnons nous-mêmes, dit monsieur Cassard1.

C’est alors que le père canard pointe le fusil de monsieur Cassard sur la famille Cassard. De prédateurs assoiffés de sang innocent, ils deviennent proies à la merci d’un coup mortel. Situation simple mais efficace, le danger encouru et l’égoïsme aidant, monsieur Cassard et sa famille jurent d’arrêter les massacres et de casser leurs fusils. Dont acte, une fois (re)devenus humains.

Roald Dahl oriente la narration de manière genrée, puisque ce sont les hommes qui tuent ou veulent tuer, et les femmes qui veulent arrêter les tueries.

Suivons-le du côté de la vie et de la solidarité inter-espèces.

 

1 Roald Dahl, Le Doigt magique, Paris, Gallimard, « Folio Cadet », 2002, p. 43.

 

 

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « Non à la chasse : Le Doigt magique », Voyages autour de mon cerveau, février 2023. URL : https://vadmc.hypotheses.org/8459

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire CERILAC. Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube