Archives par étiquette : Ellen Arden

Danger pour les exploratrices VADMC

Mon épouse favorite et L’Ours et la Poupée : danger pour les exploratrices

Partir un jour, c’est une belle expérience, mais peut-être comporte-t-elle des dangers auxquelles les exploratrices ne songent pas. Ainsi, Ellen Arden (Irene Dunne) est-elle surprise de constater que son mari Nick (Cary Grant) a-t-il fait valider au tribunal son décès, sept ans après sa disparition lors d’une exploration dans les îles des mers du Sud. Nick explique au juge qu’il a fait toutes les recherches possibles et imaginables pour retrouver sa femme. Et que s’il n’a pas accompagné son Épouse favorite (Garson Kanin, 1940), c’est parce que leur plus jeune enfant faisait ses dents.

Trente ans après, c’est toujours l’homme qui reste au foyer pour garder les enfants, dans L’Ours et la Poupée (Michel Deville, 1970). Gaspard (Jean-Pierre Cassel) arrive ainsi à résister aux assauts méthodiques et constants de Félicia (Brigitte Bardot) pendant toute une nuit, telle une nouvelle Blanchette, la chèvre de M. Seguin. Il entend demeurer fidèle à son épouse, exploratrice partie en Australie depuis de longs mois.

Puisque son pull orange en laine piquante ne suffit pas à repousser Félicia, ni sa transformation en faux Suédois bourru, ni ses lunettes carrées, ni son journal, ni sa hache, ni les bûches en bois qu’il lui fait porter, ni son violoncelle de musicien de la Maison de la Radio, ni le tricot qu’il feint de prendre pendant que Félicia lui prend le menton de ses doigts effilés, dans un remake réussi de L’Équipée sauvage (The Wild One, László Benedek, 1953), avec Bardot en Brando à mini-jupe, Gaspard se barricade dans sa chambre. Et ce, pendant que ses trois enfants comptent les points, s’amusent et trouvent tout de même le temps long, surtout qu’elles et il aimeraient bien dormir. Par contre, le chien Sully et le chat Prudhomme apprécient totalement la partie de cache-cache dans le jardin normand de la maison de Gaspard.

La situation de Nick est plus délicate. Il apparaît qu’il aime toujours Ellen, mais il est désormais marié à Bianca (Gail Patrick), qui croit en son amour. Et comment annoncer le retour d’Ellen à leurs deux enfants (une fille, un garçon) ? Se souviennent-ils seulement de leur mère ? Heureusement pour lui, Bianca le quitte d’elle-même, exaspérée par les réticences de Nick à passer leur nuit de noces en sa compagnie. Et ses enfants, non réduits à des entités bêtifiantes, comprennent que la dame qui les regarde avec tendresse et qui est prête à supporter leur ânonnement d’une poésie et leurs accords faux au piano toute une soirée est leur mère biologique.

Par contre, il faudra à Nick déployer tout son charme et ruser pour récupérer Ellen. Mais les costumes de Père Noël n’ont pas été inventés que pour amuser (ou faire peur) aux enfants… et les portes âgées qui grincent et n’arrivent pas à se fermer dans les chalets familiaux sont également bien utiles… le coucou peut alors sonner de tout son cœur, Ellen et Nick sont bien réunis, et pour toujours.

La morale commune n’est pas sauve dans L’Ours et la Poupée, puisque Gaspard rattrape Félicia, au bord d’une rivière, sous le regard ahuri d’une vache qui passe par là. Et qu’ils s’embrassent – et plus si affinités, au public d’imaginer la suite. Mais son épouse lui ayant écrit qu’elle prolongeait ses explorations… et Félicia étant incarnée par l’icône BB, tout charme, élégance, intelligence et esprit pétillant dehors (merci aux dialogues de Nina Companeez)… et il a déjà résisté toute la soirée et toute la nuit… à chacun et chacune de se faire son opinion.

Deux comédies réjouissantes à voir et à revoir, où les femmes, belles et intelligentes, mènent la danse, pour un monde joyeux, désirant et amoureux.

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « Mon épouse favorite et L’Ours et la Poupée : danger pour les exploratrices », Voyages autour de mon cerveau, avril 2023. URL : https://vadmc.hypotheses.org/9464

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire Babel (Université de Toulon). Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube