Archives par étiquette : Haïti

Curieuse Voyageuse VADMC

Rencontrer l’Autre – Interview de Curieuse Voyageuse

Un très grand merci à Aurélie Croiziers de Lacvivier, alias Curieuse Voyageuse, d’avoir répondu à nos questions, au cours d’un entretien stimulant et passionnant.

Tiphaine Martin – D’où vient votre goût pour le voyage ?

Aurélie Croiziers de Lacvivier – Mon goût pour le voyage provient de l’envie de rencontrer l’autre. Je ne suis pas née dans une famille voyageuse, mais une amie d’enfance m’a proposée de devenir scoute. J’ai adoré la rencontre avec l’autre, la vie en communauté. Cette petite graine m’a sortie de ma zone de confort, dans une belle découverte de l’altérité.

Après, je suis partie pour la première fois en voyage en Quatrième, en Autriche, dans le cadre d’un échange avec un correspondant de langue germanique. J’ai alors tenu une sorte de journal intime, où je notais mes impressions et sensations. Un premier carnet de voyage et une anticipation de mon blog, Curieuse Voyageuse [lien en fin d’article].

En Seconde, j’ai voyagé en Biélorussie, plus de deux semaines, après avoir appris le russe, en 1997. C’est mon voyage de Quatrième qui a déclenché mon envie d’apprendre une langue rare, pour continuer à voyager. Après, il y a eu des opportunités crées, celles qui sont survenues… la vie.

J’ai aussi fait un voyage au Chili, dans la Cordillère des Andes, en 99, avec les scouts. En 2000, en Terminale, je suis allée au Sénégal, toujours avec les scouts, dans le cadre d’un projet humanitaire d’un mois.

T.M. – Quelle sorte de voyage pratiquez-vous ?

A C. de L. – Pas des voyages pour consommer des destinations, mais je voyage pour expérimenter des choses, rencontrer, aller avec et vers les autres ; pour expérimenter les territoires, les ressentir. Je ne cours pas après les paysages de carte postale et je ne regarde pas beaucoup de vues, d’images, des pays avant de partir. Je préfère les rencontres avec les humains, les animaux, les plantes, avec le vivant, établir un lien direct avec eux. Ce que j’aime, c’est être avec des gens, avec des personnes qui habitent le territoire ; être dans la passion, les échanges, le lien.

T.M. – Est-ce que vous voyagez pour écrire, ou écrivez-vous pour voyager ?

A C. de L. – Les deux, ex-æquo. Je voyage pour éprouver le plus intensément possible l’expérience d’être humain, et l’écriture est pour moi la plus belle façon d’honorer cette expérience. Sortir de mon quotidien permet d’avoir un œil nouveau. Le voyage, pour moi, c’est vivre intensément, être dans le ressenti. Puis, il y a le temps du partage sur mon blog de récits de voyage. J’écris, je réécris pour toucher les gens. Je ne voyage pas pour l’exotisme, le voyage est ressenti dans la tête et le cœur, pour perdre mes a-priori. Je n’aime pas avoir trop de cadres avant le voyage, j’ai le moins d’attentes possible, pour être le plus ouverte aux surprises. Donc tout est potentialité pour l’écriture, ensuite.

Quand on écrit, c’est aussi une manière de voyager. Écrire, c’est repartir dans les endroits visités,  mais aussi imaginés, ou à la croisée des deux, soit pour un récit de voyage, soit pour un roman. En 2009, j’ai créé mon blog alors que je m’apprêtais à vivre en Chine. Au retour en 2011, le blog est devenu un prétexte pour continuer à voyager donc à écrire.

L’écriture est aussi une invitation au voyage.

T.M. – Avez-vous des destinations dont vous rêvez, et où vous n’êtes pas encore allée ?

A C. de L. – Pas tant que ça, je profite plutôt des opportunités ou des rencontres. Je ne suis pas du genre à fantasmer avant le départ ou sur de belles images, mais certaines expériences peuvent me faire envie. Par exemple, j’ai longtemps souhaité partir en Haïti, pour la richesse de sa littérature et j’ai eu la chance d’y aller en 2017. De la même manière, j’ai longtemps voulu danser en Afrique de l’Ouest et j’ai ensuite eu la possibilité d’aller danser au Mali.

T.M. – Quels sont vos projets pour 2023, 2024… ?

A C. de L. – Suivre mon cœur, pour rester ouverte à tout ce que la vie me présentera. Mon prochain voyage sera en Égypte au printemps 2023 pour la mise à jour du Petit Futé.

 

 

Blog : https://www.curieusevoyageuse.com/

Facebook : https://www.facebook.com/curieusevoyageuse

Twitter : https://twitter.com/CurieuseVoyage

 

 

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, Aurélie Croiziers de Lacvivier, « Rencontrer l’Autre – Interview de Curieuse Voyageuse », Voyages autour de mon cerveau, février 2023. URL :  https://vadmc.hypotheses.org/8600

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire CERILAC. Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube