Archives par étiquette : #Lesmémés

LesMémés

Le Retour du caddie : #Lesmémés 3

Elles ont l’œil vif, la canine aguicheuse, le verbe haut, le caddie bien huilé, l’injure prompte, et la répartie tueuse. Elles sont partout : dans les rues, au restaurant, à la mer, à l’hôpital, au parc, chez elles.

Les mémés de Sylvain Frécon sont toujours aussi déchaînées dans ce troisième opus, Fraîcheur de vivre (Fluide Glacial, 2023). Elles vivent des expériences proustiennes, en retrouvant leur string de jeunesse au fond d’un tiroir, ou un poil du sexe de leur mari défunt sur une vieille savonnette, ou en rêvant à leurs motos passées. Ou en recyclant le viagra de leur époux décédé dans le terreau de leurs géraniums.

Au quotidien, elles bricolent leur caddie. Elles défient la police en donnant à manger aux pigeons, ou en tentant de faire leurs besoins dans la neige. Elles tentent de s’insérer dans la société moderne, en proposant des plans homosexuels à trois à leurs amies – en vain. Elles ont la larme à l’œil en regardant les ébats de leur chien avec leur caddie – clin d’œil contemporain aux Amours écologiques du Bolot occidental (1977) de Claire Bretécher ?

Rien ne les arrête, pas même la mort avec sa faux et son élégant suaire noir. Il est vrai qu’elles dénoncent courageusement leur copine en fin de course, échappant ainsi au couperet final. Ce qui ne les empêche pas de réfléchir à la manière dont leurs cendres devront être dispersées.

Et tout cela de nous faire rire, et rire tant et plus.

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « Le Retour du caddie : #Lesmémés 3 », Voyages autour de mon cerveau, avril 2023. URL : https://vadmc.hypotheses.org/9585

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire CERILAC. Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube

#Lesmémés 2

#Lesmémés t.2, ou le caddie LGBTQ +

Sylvain Frécon a encore frappé. Ou plutôt, ses #Mémés (le hashtag est très important) sont de nouveau de sortie (Fluide Glacial, 2022). Rien ne les arrête : s’offrir un soin de beauté nec plus ultra pour leur unique dent, citer Shakespeare, beugler contre les trottinettes à tour de rôle, gérer la jalousie entre leurs caddies, hésiter à choisir un cercueil, peindre un vagin sur les murs de leur cité, soliloquer sur la mort, causer sexe, chercher le sens de la vie (droite ou gauche?).

Les #Mémés de Sylvain Frécon sont donc ultra-connectées et réfléchissent à tout. Elles n’hésitent pas à tout remettre en cause avec insolence, telles les sales gamines qu’elles sont restées.

Foin des réputations établies, en fait, tenez-vous bien, Simone de Beauvoir était en fait…. Jean-Paul Sartre (p. 28). Sartre s’est fait opérer et a ensuite écrit Le Deuxième Sexe, mais oui. D’où la portée transgenre de son célèbre « On ne naît pas femme : on le devient » (première phrase du chapitre « Enfance » du tome 2 du Deuxième Sexe). Et, surtout, d’où l’humour du dessinateur-scénariste, qui joue avec les modes actuelles, le sexisme de base qui voudrait qu’une femme soit incapable d’écrire (ce que rappelle Beauvoir dans La Force des choses à propos des Mandarins), tout en rappelant la phrase la plus célèbre des féminises français au vingtième siècle.

De quoi donner à réfléchir à de nouveaux sens de l’essai de Beauvoir, tout en se régalant des aventures des #Mémés.

©FluideGlacial

Pour citer cet article : Tiphaine Martin, « #Lesmémés t.2, ou le caddie LGBTQ + », Voyages autour de mon cerveau, juin 2022. URL : https://vadmc.hypotheses.org/?p=5564

Tiphaine Martin

Résidant en Bourgogne, Tiphaine Martin est chercheuse en Lettres et Cinéma au Laboratoire CERILAC. Spécialiste de Simone de Beauvoir, elle est également membre du Comité éditorial des Simone de Beauvoir Studies.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedInYouTube